Rencontres à La Grange avec Mikaël et Julie

Samedi 2 août. Seurre, près de Dijon. Alexe, illustratrice du projet, et moi-même, rédactrice du projet, sommes reçues chez Eric et Coquelicot pour une grande rencontre polyamoureuse. Nous sommes accompagnées par David Richard, photographe de Montpellier souhaitant réaliser son prochain projet personnel sur le polyamour.

Nous retrouvons Mikaël et Julie, qui participent au projet de recueil de témoignages.

grange-tournesol

Lieu de convivialité amoureuse

Une grande maison où tout le monde met la main à la pâte, un lieu où s’expriment aussi bien les liens entre esperanto et polyamour que la meilleure façon de manger l’ortie crue, un espace de rencontres privilégié pour converser, contester, épiloguer sur des amours libres en constante expérimentation. Le long des grandes tables en bois, on cause tantrisme, langage, voyage, on évoque ses expériences et on va faire la vaisselle.

 

Le choix des liens

Julie et Mikaël sortent tous les deux d’une longue période de relation, l’une avec son compagnon dont elle a eu un fils,  l’autre avec son épouse. Ils sont amis et ont été amants. Ils nous parlent de leur relation et des interrogations qu’elle suscite, mais aussi de l’évolution de leur confiance en eux et dans les autres. Julie, pragmatique, priorise aujourd’hui l’organisation de sa vie seule avec son fils. Mikaël, de son côté, développe une posture libertarienne des relations amoureuses.

Des amis, des amants, des choix. Des façons de vivre les amours libres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*